Guichetières et guichetiers de La Poste en colère

Non à la suppression d’emploi à La Poste et à la dégradation des services publics.
Ce vendredi 2 octobre, je suis allé apporter mon soutien aux personnels en grève des bureaux de poste de la Rive Droite visés par une réduction d’effectifs. Il s’agit des bureaux de poste de la Morlette, Cenon Jean-Jaurès, Tresses, Fargues Saint Hilaire et Artigues-près-Bordeaux.
Face à la réorganisation des services et à l’annonce de possible suppression de poste, ils défendent leur emploi et un service public de qualité. Alors que nous traversons une crise sanitaire majeure, les postières et les postiers sont en première ligne pour continuer d’assurer un service public à destination de l’ensemble de la population et en particulier auprès des plus défavorisés.
Entre le discours du Premier Ministre, soit-disant à l’écoute des territoires, et la réalité du terrain, on se moque de nous !